SEYLER Georges Reconstituer la saga de la famille Seyler dans le domaine de la construction de bateaux n'est pas chose aisée. Heureusement, un descendant de cette famille, Michel Seyler, a permis l'écriture d'un article trés complet dans la Revue "L'Aviron" n°609 de mars 2000 et a effectué des recherches trés poussées sur sa généalogie.

Le premier Seyler, Georges (1840-1908), crée son chantier de construction en 1874 à Courbevoie après avoir fait son apprentissage et travaillé chez Sylvestre dit Philippe au pont de Neuilly. Ses trois fils ainés, Georges Ainé, Ernest et Eugène décide à leur tour de s'installer sur les bords de Marne, respectivement en 1897, 1900 et 1902.

A ma connaissance, il existe une yole et un canoë français de Georges Seyler à Courbevoie propriété de l'association Sequana, un autre bateau propriété de Patrick Bigand membre de la S.N. Enghien, une petite yole à Orléans.

-
-
   
Après le départ des ainés, Georges continue de produire des bateaux avec ses trois autres fils (dans l'ordre : Emile, Leon et Jules) comme en témoigne l'enseigne de son atelier : G. Seyler et Fils et la plaque ci-dessous correspondant au bateau photographié. Après sa mort en 1908, sa veuve poursuit son oeuvre jusqu'en 1923, date de son décés. Les bateaux sont produits sous le nom : Vve G.Seyler & Fils. Les enfants, Marie, Emile et Jules, continuent jusqu'aux alentours de 1936 sous le nom de M.E. & J. Seyler. Deux bateaux, un à Sequana, un au Musée de Conflans Sainte Honorine témoignent de cette continuité. -
-
-